06 59 42 11 67

contact[at]espace-elemental.com

La voix de l’individuation 3 : le couple Jalousie – Indifférence ou quel jeu jouons-nous ?

Aujourd’hui, le troisième article sur le thème de la jalousie m’incite à être vulnérable ! Plus je creuse le thème et plus je touche à ma vulnérabilité !

Faisons tomber les masques !

Ces exposés sur le sujet de la jalousie ont été inspirés par une expérience vécue. Certes, j’éprouve aussi de la jalousie parfois. Aujourd’hui autant qu’avant quand j’étais plus jeune. La différence est que j’arrive maintenant à relativiser et à agir dans le sens de l’amour de moi-même pour éviter de souffrir et de faire souffrir les autres. Je ne connais pas la jalousie maladive, du moins pas encore ! Dieu m’en préserve !! Merci.

En définitive, j’ai été la personne qui a déclenché de la jalousie chez une autre personne, à un tel point que cette dernière a tenté de m’éliminer moi et mes deux enfants en nous faisant subir des attaques occultes incessantes et bestiales pendant presque une année entière. Nous avons souffert terriblement dans notre corps de toutes ces douleurs dégoutantes et insupportables, croyant à maintes reprises que nous allions mourir toutes les trois. Notre esprit a été torturé nous conduisant quasiment à la folie. Nous avons eu peur de nous perdre mutuellement, nous avons eu peur d’être attaquées par l’invisible à tout moment dans notre maison, de jour et surtout de nuit, la traitrise étant à son comble. Nous n’avons pas pu nous défendre.

J’ai enflé comme une bouée sous l’effet des ces énergies perfides car le système lymphatique tente de défendre l’organisme (petite vengeance très féminine pour défigurer l’autre tant elle nous fait souffrir), j’ai perdu l’usage d’un bras, j’ai vu mes enfants crier de douleurs et ne plus pouvoir se relever de tant de basses fréquences ! Inutile de vous dire que je n’ai pas pu passer à côté de la blessure psychique profonde de cette personne dont je connais l’identité.

A vrai dire, je ne comprenais pas, mais je n’avais pas compris qu’il n’y a rien à comprendre parce que la jalousie obsessionnelle capable de tuer d’autres personnes est irrationnelle. Elle est souffrance insoutenable pour celui ou celle qui la vit. Elle est intolérable ! Il faut donc faire disparaître la source du problème.

Après avoir travaillé sur mes pulsions instinctives, non de fuite, car on ne peut fuir le danger de l’occulte, mais de combat, donc de défense qui aurait été bien légitime, j’ai commencé à prier. C’est à travers la prière que s’est développée la compréhension de la souffrance que subit  cette autre personne qui croyait trouver des solutions à sa détresse intérieure en faisant souffrir les autres, même des enfants innocents !

Les tenants et aboutissants de ce jeu de jalousie

Le mécanisme de survie d’une personne possédée par la jalousie excessive est le retrait. Torturée par cette émotion insupportable (voir les articles précédents), ou plutôt par la personne qui a déclenché toute cette souffrance en elle, du moins c’est ce qu’elle croit, et dans l’impuissance de résoudre le problème de son intériorité défigurée, elle va commencé à faire le mort, à se retirer et jouer l’indifférence qui devient un masque explosif (précisons ici qu’il ne faut pas confondre indifférence et détachement : l’indifférence est nourrie par des sentiments très négatifs tandis que le détachement est nourri par l’amour et libère de l’énergie vitale).

Explosif car c’est là que les tentatives de meurtre connue sous le nom de passionnelles peuvent avoir lieu parce que la personne jalouse s’anesthésie les ressentis avec ce masque d’indifférence ne parvenant pas à gérer ce mal insoutenable.

« J’ai tellement peur de perdre l’autre que je fais mourir pour ne pas souffrir ! Je rentre à l’intérieur de moi avec un bagage de souffrances »

Ce masque de l’indifférence, aussi appelé le mécanisme de retrait, porte beaucoup de charges : non-amour, haine, ressentiments énormes et dans son refus de souffrir, la personne se « gèle ». Il faut alors punir la personne qui a déclenché cette détresse : dureté, froid, haine envers soi et envers l’autre, désir de la punir, cruauté indicible.

Le couple Jalousie/Indifférence allie le feu de la possession au froid et au gel.

C’est ainsi que la course aux addictions peut commencer : alcool, travail occulte, cigarettes, sex, etc. car ces addictions vont venir geler le feu destructeur de la jalousie.

L’indifférence et le refus de faire face est bien évidemment synonyme d’émotions cachées, elle coupe du SOI. Elle engendre des manques d’engagement dans ses relations par peur de perdre et de souffrir encore et encore !

Ce jeu conduit à d’énormes souffrances chez la personne jalouse mais également dans l’entourage et ce, pendant de longues années. L’énergie vitale est auto-sabotée et celle des autres aussi malgré eux. Les traumatismes se transmettent de génération en génération et s’engramment dans les lignées et dans le karma.

Comment sortir de l’enfer ? Quelle est la solution ? Vouloir aller mieux et sortir de cet enfer ! S’avouer qu’on a terriblement peur de perdre, s’avouer sa panique et comprendre que vouloir posséder n’est qu’une illusion ! Et par conséquent aller chercher de l’aide extérieure. Absolument !

Pour ceux de l’entourage victimes de l’autre, il est important de comprendre qu’on ne peut changer l’autre, mais on peut se changer soi-même et aspirer au respect de sa personne : s’éloigner.

Mieux vaut une fin choquante qu’un choc sans fin (transmis et retransmis de génération en génération, les non-dits étant presque les meilleurs) !

Auteur Muriel Gaillard Energéticienne inspiré de Marie-Lise Labonté

Accompagnements en développement personnel, www.espace-elemental.com

Love coaching énergétique : https://www.youtube.com/channel/UCo8UHgv1RK1nf_R3wgKQ2Kg