yoga Bayonne - Centre élemental

De la multidimensionnalité à l’Unité – Une voie toute tracée que nous pouvons emprunter

Man in creation with time element

 

 

Que nous arrive- t-il ? Il semble que le monde évolue à la vitesse grand V. Nous voulons repousser nos limites corporelles et mentales, comme si nous nous sentions enfermés dans une gaine trop étroite, qui nous étouffe. Ou n’est-ce pas plutôt le sentiment de transformation déjà amorcée qui crée cette impression, un peu à l’image de la chenille qui devient papillon !

Le présentiment d’un monde ou d’une réalité beaucoup plus vaste que ce que nous expérimentons éveille en nous la sensation d’être enfermé dans un corps très étroit.

Nous voilà déjà catapulté directement dans le sujet de la multidimentionnalité que l’on pourrait aussi nommer nos différents plans vibratoires (car nous sommes constitués d’énergie, de la plus dense à la plus subtile). Ce terme qui sonne aux oreilles de certains d’entre nous comme sorti des films de science-fiction ou comme le jargon New Age de quelques huluberlus en mal de sensations fortes, nous renvoie pourtant à des temps fort lointains, à des époques où les êtres humains intrinsèquement liés à la Nature disposaient de capacités sensorielles exceptionnelles.

Certes, on ne nommait pas cet état que nous allons développer plus loin en ces termes-là. Prenons l’exemple de l’Inde. Les textes sacrés de l’Inde, les Vedas, nous parlent de « Kosha » ou poche en Sanskrit (la langue sacrée de l’Inde). Ceux-ci désignaient l’ensemble des corps du plus dense au plus subtil. Les indiens en compte six, le modèle que je présente ici en compte sept.

Ces sept dimensions de notre Etre interagissent et s’influencent.

Les thérapies holistiques considèrent tous ces aspects ou ces poches énergétiques de l’être humain, car les racines d’une maladie peuvent se situer dans une de ces dimensions et les symptômes dans une autre. Par exemple, comme nous le savons tous, les maux de dos sont souvent d’origine émotionnelle ou autre !!! C’est ce que nous nous proposons de découvrir pour prendre le mal à la racine.

 

Je vous invite donc à faire le tour de ces dimensions en ma compagnie afin d’en comprendre leur enjeu pour notre santé et notre bien-être. Mieux encore, la pratique du yoga, de la danse ou d’une autre discipline vous permettra même de les ressentir.

 

I – Le corps – Dimension dense de la matière

Pas d’ambiguité possible, notre corps est la partie de nous que nous pouvons toucher, sentir sous nos mains, il est dense et lourd. Il est rattaché à la Terre et puise ses énergies. C’est aussi lui que nous sentons lorsqu’il y a douleur physique ou psychique.

Certains disent qu’il abrite notre âme !

Il est constitué des cinq organes des sens, des cinq organes de l’action (parole, mouvement, excrétion, et procréation), des cinq essences subtiles (le verbe, le toucher, la vue, le goût et l’odorat) des éléments Espace/Ether, Terre, Eau, Feu, Vent (qui passent par les aliments que nous mangeons) et des énergies vitales réparties dans le corps avec chacune leur propre fonction.

La stabilité de ce corps n’est qu’apparente et momentanée car les corps sont traversés régulièrement par des courants d’énergies qui les transforment.

Le corps est une dimension vibratoire, chacune de nos cellules vibre.

Le Corps est encore considéré par nombre d’entre nous comme l’unique réalité, mais afin d’élargir cette vision réduite, nous allons maintenant découvrir les dimensions plus subtiles, donc non visibles.

Premier Chakra, le chakra Racine à la base, Muladhara

Pour en savoir plus :

http://www.terrenouvelle.ca/charte-des-chakras-premier-chakra/

 

II – Le Corps énergétique, dimension de la vitalité

Cette dimension correspond à l’ensemble des circuits énergétiques de l’être humain et à la distribution de l’énergie dans le corps physique.

On y place les chakras, les Nadis, les méridiens.

De nombreuses thérapies holistiques nous incitent à purifier ce plan de notre être car des blocages dus aux émotions mal digérées, au psychisme, au mental, aux pollutions externes, etc …s’y installent et provoquent mal-être et maladies. Sa purification permet d’augmenter notre vitalité, notre rayonnement et notre longévité.

Citons ici la pratique des sons, le Ku Nye tibétain, le Pranayama, le Yoga, etc..

Deuxième chakra, le chakra du centre sacré ou Svadhishthana en dessous du nombril, voir aussi :

http://www.terrenouvelle.ca/chartes-des-chakras-deuxieme-chakra/

 

III – Le corps émotionnel, dimension des émotions

Inutile de rappeler l’importance de ce corps, car nous connaissons tous la puissance des émotions dans notre vie d’humain. Il est certainement le corps charnière entre les autres car du bien vécu de ces émotions dépend le bon fonctionnement des autres corps.

Manque d’amour, abandon, trahison, humiliation, colère, jalousie, frustration etc…

Rien ne sert de purifier ou de renforcer les autres dimensions si nos émotions négatives liées à notre vécu dans cette vie ou provenant d’influences transgénérationnelles viennent entraver nos pensées, nourrir nos croyances limitantes, si notre construction et notre déploiement est bloqué, si nous ne nous sommes pas encore affranchis des comportements et attitudes limitants et que nous n’arrivons pas à vivre la joie, la compassion, la paix et l’amour présents en nous !

Cette dimension est aussi en rapport avec nos manques, nos besoins et nos En-Vies.

Troisième chakra, Manipura, la cité des joyaux, plexus solaire ; pour de plus amples informations :

http://www.terrenouvelle.ca/manipura-troisieme-chakra/

 

 

IV – Le corps mental, la dimension de la pensée

Les pensées sont de l’énergie que nous libérons et que nous propulsons dans notre environnement. Nos émotions influencent nos pensées, elles peuvent être de différentes natures. Elles ne naissent pas dans l’individu mais dans l’Univers et elles sont le résultat du manque de discernement de l’être humain lorsqu’elles sont nocives.

Le mental est toujours en action et nous conduit parfois vers des contrées peu plaisantes si nous nous identifions à ses fluctuations et à ses des mouvements incessants.

Citons ici l’objet et la vocation du Yoga ! Nous permettre de nous désidentifier du mental (lequel part dans de nombreuses directions et est contrôlé à la base par les afflictions dont les graines sont coriaces : l’ignorance, l’égo, l’avidité/aversion, la peur = manque de discernement) pour accéder à un espace libre en nous qui nous ouvre à la clarté, à la créativité et à la liberté.

Nos civilisations ont ouvert la voie à une surutilisation du mental au détriment de notre potentiel intuitif et créatif spontané.

L’objectif est de faire de notre mental un serviteur au service de notre âme, de notre idéal ! Redevenons maître à bord !

Quatrième chakra, le chakra du cœur ou Anahata car le cerveau et le cœur sont reliés et on a constaté que le cœur reçoit beaucoup plus de messages du cerveau que le cerveau du cœur. Anahata est un centre à la croisée des chemins entres le profane et le divin, la Terre et le Ciel, l’instinctif et le conscient !

http://www.terrenouvelle.ca/chartes-des-chakras-quatrieme-chakra/

 

V – Le Corps causal, la dimension du discernement, de la différenciation

Fort intéressant ! Ce sont l’ensemble des causes et des conséquences. Le lien de cause à effet comme nous le connaissons tous. Il est judicieux et constructif de le considérer sous l’angle de l’apprentissage. Nous avons un cheminement jonché d’expériences de différentes natures qui nous permettent d’apprendre.

Ce qui est vécu aujourd’hui est la conséquence de ce qui a été pensé et fait !

Les prises de conscience nous font progresser vers cette dimension causale, notre regard sur les enjeux de l’existence se dirige vers plus de conscience et de discernement.

Cinquième chakra, le chakra de la gorge ou Vishuddha (tiens quelle surprise !!)

http://www.terrenouvelle.ca/chartes-des-chakras-cinquieme-chakra/

 

VI – Le corps bouddhique, dimension de la joie continue ou béatitude

Cette dimension n’est pas réservée aux initiés, aux spirituels éveillés ! Non elle est en nous, nous la connaissons tous. Nous connaissons tous la joie, la compassion et l’amour qui nous donnent des ailes. Nous vibrons de l’énergie bouddhique dans ces moments-là de notre vie !

La difficulté que nous rencontrons est de les maintenir.

Amour, joie, compassion, équanimité, paix…ce sont des joyaux (rappelez-vous le chakra du plexus solaire, la cité des joyaux !), ils sont en nous, il nous suffit de faire germer la graine pour que ces plantes poussent, de les nourrir et de les entretenir et de les intégrer.

 

Chakra du troisième œil ou Ajna 

http://www.terrenouvelle.ca/chartes-des-chakras-sixieme-chakra/

 

VII – Le corps atmique, dimension de la conscience universelle, du UN

« Atman » en Sanskrit signifie la Source, de celle dont nous provenons TOUS.

Le corps atmique est relié au corps physique. Notre souhait est de relier le bas de la colonne vertébrale avec le haut du crane, de faire circuler les énergies masculines et féminines en un flux uni dans le canal central de notre corps. De sortir de la dualité après l’avoir intégrée.

Notre accomplissement se fait à partir de notre corps, de la matière, dans la densité, au niveau de nos organes, de notre structure et de nos cellules !

Lorsque nous avons saisi ce concept de préférence par l’expérience, il devient clair comme de l’eau de roche que nous portons les clés de notre accomplissement dans notre corps physique. Parlons d’éveil.

La voie est tracée et sacrée, reconnectons-nous à notre corps ! Le mot sanskrit désignant la maladie « Vyadhi » nous parle de déconnection, de notre corps bien sûr !

Les pratiques de yoga, de sons, de danse et de respiration nous guident vers un meilleur ressenti de notre espace vital interne, nous permettent de nous transformer d’abord à l’intérieur, puis à l’extérieur, de découvrir les éléments dans notre corps, de sentir et de discerner les énergies, d’accéder aux expériences initiatiques qui nous font transcender la pensée ordinaire, de nous sentir au service de plus grand que nous (dévotion).

Chakra de la couronne ou Sahasrara

http://www.terrenouvelle.ca/chartes-des-chakras-septieme-chakra/

 

 

Pour terminer ce tour d’horizon là où nous bouclons la boucle, là où nos limites sont dépassées et transcendées, je vais mettre les différents corps en relation :

Tous les corps interagissent comme nous l’avons dit, mais nous pouvons associer des corps par paires et élargir notre conscience quant à ce modèle.

–        Nous avons dit que le corps physique et le corps atmique sont associés dans le sens où nous pouvons trouver l’Unité dans notre corps physique de bas en haut, c’est le vecteur de la voie de l’Unité !

–        Le corps vital est associé au corps bouddhique. L’intégration durable de qualités nobles et vibratoirement élévées comme la joie, la compassion, la paix, l’équanimité nous conduit à un regain d’énergie, notre corps vital devient luminescent et comblé.

–        Le corps émotionnel est associé au corps causal. Le lien de cause à effet… et bien oui ce sont nos émotions qui se trouvent au milieu de ce processus. Nos pensées, nos actes sont influencés par nos émotions et déterminent donc la voie que nous allons suivre.

– Le corps mental au cœur

Nous formons un TOUT, notre Etre dispose du potentiel de croissance pour repousser nos limites mentales et physiques et vivre une existence dans l’expansion de notre être ! De nombreuses pratiques reposant sur des techniques ancestrales nous permettent de nous ouvrir à ces voies de l’épanouissement ou de l’expansion à condition que nous le voulions et que nos pratiques soient remplies de nos intentions et de notre gratitude envers plus grand que nous. 

Tel le phénix, nous portons le symbole de l’âme universelle en nous recréant sans fin de nous-même.

 

Voilà le résumé des plans vibratoires car énergétiques de notre être du « plus dense au plus subtil » :

Corps physique, chakra racine à la base, Muladhara,

Corps vital, chakra du centre sacré ou Svadhishthana

Corps émotionnel, chakra du plexus solaire ou Manipura, 

Corps mental, le chakra du cœur ou Anahata

Corps causal, le chakra de la gorge ou Vishuddha

Corps bouddhique, Chakra du troisième œil ou Ajna 

Corps atmique, Chakra de la couronne ou Sahasrara

NOUS SOMMES PLUS VASTES QUE NOUS LE CROYONS, QUE NOUS LE VOYONS !

Auteur Muriel Gaillard, www.espace-elemental.com, tous droits réservés.

Sources de cet article : Le Yogasutra de Patanjali, La pratique du yoga du son de Véronique et Denis Fargeot, mes pratiques personnelles.